Les missions des Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI)

missions des Chambres de Commerce et d’Industrie

Les Chambres de Commerce et d’Industrie sont des organismes publics. Elles ont un rôle d’intermédiaire entre les entrepreneurs et l’État. Malgré leur importance centrale dans l’économie française, leurs missions, voire leur existence, ne sont pas toujours bien connues du grand public.

Pourtant, les CCI sont des acteurs clés de l’emploi et de l’entrepreneuriat en France. Les connaître et savoir quelles services elles offrent est indispensable pour tout entrepreneur. De plus, l’aide des CCI est précieuse pour favoriser la croissance des entreprises, sur les plans local, national et international.

La loi assigne aux CCI quatre grandes missions :

1. La gestion des tâches administratives des entreprises

Les CCI font partie des centres de formalités des entreprises (CFE). Pour les commerçants, c’est auprès des CCI que s’effectuent toutes les démarches liées à la création d’entreprise ou à la modification de leur activité. On compte trois types principaux de démarches :

  1. La création d’activité : qu’il s’agisse de se déclarer en tant que micro-entrepreneur ou de créer une société, c’est aux CCI qu’il faut transmettre les documents administratifs. C’est ensuite elles qui se chargent de l’aspect légal de la déclaration.

  2. La modification d’activité : en cas de modification de son activité, par exemple si le lieu d’exercice change, le commerçant doit en informer la CCI dont il dépend. Elle communiquera ensuite l’information à tous les organismes intéressés.

  3. La cession d’activité : enfin, lorsqu’un commerçant choisit de mettre fin à son activité, c’est aussi à la CCI qu’il s’adresse.

Il est aussi possible de déposer auprès des CCI des dossiers de demande d’aide à la création ou à la reprise d’entreprise.

2. Le rayonnement des entreprises et la défense de leur intérêt

Les CCI sont gérées par des entrepreneurs élus. Elles sont tenues d’aider les entreprises à se développer. Cela peut passer par une assistance dans le développement à l’international par exemple, en jouant un rôle de conseil et en mettant au courant les entreprises de l’environnement légal.

Elles comptent en leur sein de nombreux experts, notamment des comptables et des juristes, qui connaissent parfaitement les enjeux auxquels peuvent se confronter les entreprises et sont à même de les conseiller de façon approfondie.

3. L’assistance aux entreprises pour l’intégration locale

En plus de cette mission de rayonnement, les CCI doivent veiller à la bonne intégration des entreprises dans le tissu local. En pratique, elles sont capables de conseiller les entrepreneurs potentiels sur les possibilités offertes par un marché régional, et d’identifier des besoins.

Les CCI sont désormais également compétentes pour aider les entreprises à croître tout en adoptant un fonctionnement ancré dans une logique de développement durable, grâce à des aides et des programmes spécialisés.

4. L’accès à l’emploi par la formation

Enfin, les CCI proposent de nombreuses formations. En coopération avec les entreprises, elles permettent aux demandeurs d’emploi et aux jeunes de trouver du travail, ou d’apprendre un métier en alternance ou en apprentissage.

Ne pas exploiter les ressources offertes par les CCI est très dommageable pour un entrepreneur. Il faut percevoir les CCI comme de véritables centres de ressources pour les entreprises où de nombreuses compétences sont centralisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *