L'économie collaborative, une opportunité lucrative pour les entrepreneurs du web 11

L’économie collaborative, une opportunité lucrative pour les entrepreneurs du web

Les nouveaux modes de consommation occupent une place de choix dans l’économie actuelle. Qu’il s’agisse de partage, d’échange ou de location, la collaboration est désormais l’une des options les plus prisées par les particuliers et les entreprises. De ce fait, les marketplace basées sur ce modèle économique ne cessent de s’accroître, permettant ainsi une digitalisation de la mise en relation entre deux ou plusieurs partenaires. L’économie collaborative est à l’origine du succès fulgurant de nombreuses plateformes appréciées du grand public. Il s’agit sans doute d’un levier incontournable pour toutes les start-ups qui désirent faire émerger leurs places de marché en s’adaptant aux tendances des consommateurs.

Qu’est-ce qu’une économie collaborative ?

La notion d’économie collaborative fait référence à l’ensemble des transactions de biens, de ressources ou de services entre deux acteurs ayant conclu un accord basé ou non sur un échange monétaire. C’est un modèle économique qui existait depuis de nombreuses années, souvent représenté par le troc, le bénévolat ou encore le covoiturage. Synonyme d’entraide ou de partage, elle s’intègre dans une démarche écologique, permettant de réduire l’impact néfaste des habitudes de consommation sur l’environnement.

L’économie collaborative a connu un essor sans précédent, grâce au développement des sites de mise en relation. Les marketplaces comme Vinted ou Uber donnent un aperçu de l’utilité de ce modèle économique chez les particuliers. Face à la demande grandissante des populations, de nombreuses plateformes numériques se sont appropriées ce type de collaboration dans divers secteurs comme l’immobilier, le transport ou la mode. La “sharing economy » est tout aussi présente dans les relations entre consommateurs (C2C) que celles entre professionnels (B2B).

Des prestations basées sur le partage et l’entraide

Pour des raisons financières ou écologiques, de plus en plus d’individus priorisent les échanges de pair à pair par l’intermédiaire des places de marché. La plupart des citoyens préfèrent désormais collaborer entre eux afin de tirer le meilleur profit de leur transaction. En simplifiant cette mise en relation, les marketplaces augmentent leur notoriété auprès des utilisateurs et deviennent également des acteurs majeurs dans l’économie circulaire et la consommation éco-responsable.

Le modèle des places de marché de covoiturage

Blablacar est l’un des principaux précurseurs des marketplaces de co-voiturage. Dans cette catégorie de plateforme, on retrouve d’une part des prestataires qui proposent leur véhicule pour des trajets et d’autre part des demandeurs qui sont à la recherche d’un moyen de transport à des tarifs abordables. Ces places de marchés ont pour but de réunir les offres et les demandes afin de permettre aux particuliers de trouver l’offre ou le profil idéal. Elle assure également la sécurité de l’échange entre chaque partie.

Plusieurs startups ont su innover ce concept de co-voiturage en particulier Travelercar qui s’est focalisé sur l’entraide entre voyageurs. Comme son slogan l’indique : « Travelercar, la mobilité simplifiée », la plateforme facilite l’auto partage, la réservation de parking ou la location de voiture. Elle permet aux voyageurs d’effectuer des économies sur les frais de parking en louant un véhicule dès la gare ou l’aéroport. En répondant à un besoin réel grâce à l’économie collaborative, cette plateforme a pu se créer une place non négligeable dans le secteur du co-voiturage. Elle enregistre plus de 300 000 utilisateurs et continue son expansion dans divers pays.

La mise en relation entre locataires

L’immobilier étant l’un des secteurs qui présente le plus d’intérêt par les consommateurs, de nombreuses marketplaces se sont spécialisées dans la mise en relation entre locataires. Le principe est simple : permettre aux particuliers de trouver rapidement un hébergement confortable à moindre coût. Elle s’intègre parfaitement dans le concept de l’économie de partage. Ce type de marketplace a conquis le cœur de nombreux locataires qui peinent à trouver un logement pour un court séjour. Le franc succès de Airbnb, prouve la rentabilité de ce modèle de marketplace basé sur la “sharing economy”.

Airbnb est l’un des leaders bien connus de la mise en relation entre locataires pour des séjours de courtes durées. Le site offre deux principales options d’hébergement afin de répondre aux besoins de différents types d’utilisateurs. D’un côté, elle permet de louer à titre personnel un appartement ou une maison auprès d’un particulier. D’un autre côté, elle offre également la possibilité de trouver une colocation (à deux ou à plusieurs) pour mieux réduire le coût de la location. Ainsi, chacun peut y trouver son bonheur sans forcément passer par un démarcheur ou un agent immobilier. En suivant stratégiquement les traces de Airbnb, l’entreprise Collectionist a également intégré le rang des places de marché à succès. Elle s’est démarquée de ses concurrentes en se spécialisant dans la location de villas de luxe. Sa niche principale est composée de touristes, c’est une pionnière des Airbnb de luxe.

La mise en relation entre voisins

Un peu similaires aux marketplace de covoiturage, les places de marchés de mise en relation entre voisins ont pour but de favoriser les échanges de tout genre entre des personnes ayant la même localisation géographique. Ce type d’entraide est notamment utile pour ceux qui désirent trouver une baby-sitter dans leur région. Cette catégorie de marketplace est également efficace pour bénéficier rapidement d’un service de dépannage auprès d’un voisin et cela à un tarif raisonnable. La plateforme Allô Voisins illustre parfaitement ce concept. De nombreux particuliers s’y rendent pour trouver de l’aide ou louer des biens en quelques clics. Rien qu’en consultant les nombreuses annonces publiées sur le site, on peut se rendre compte de l’utilité de ce type de mise en relation pour les Français.

Les marketplaces collaboratives dans le secteur B2B

L’économie de partage est souvent perçue comme un modèle uniquement applicable au C2C. Cependant plusieurs marketplaces ont réussi à l’adapter aux relations inter-entreprise. Ces plateformes réservées aux professionnels d’un domaine spécifique, permettent d’entrer facilement en contact avec un prestataire qualifié. Dans la même optique que les places de marché C2C, celles dédiées aux entreprises visent à rentabiliser des biens (bureaux, machines, matériaux, terrains, …) par la location, la vente ou le partage entre deux professionnels d’une même branche d’activité.

Conscientes du caractère lucratif de ce type de plateforme B2B, de nombreuses entreprises ont saisi l’opportunité en mettant en place des marketplaces de service B2B basé sur l’entraide. BeeWe fait partie des jeunes places de marché ayant intégré cette démarche écoresponsable. La plateforme permet l’achat et la revente des pièces détachées entre les différents acteurs du groupe Engie. Un système innovant qui permet d’optimiser l’utilisation des matériaux et de générer de nouvelles sources de revenus. Dans le domaine du BTP, Backacia est un excellent modèle de marketplace collaborative de type B2B. Son maître-mot est le réemploi, chaque prestataire propose des matériels de seconde main afin de permettre aux entrepreneurs du bâtiment d’acquérir des articles à des prix concurrentiels. Cette mise en relation est une solution anti-gaspillage qui a suscité l’engouement de nombreuses entreprises de rénovations et de constructions. Rien de mieux pour redonner une deuxième vie aux équipements inutiles.

La “sharing economy” est visiblement l’une des principales sources d’innovations pour toutes les entreprises qui envisagent de se démarquer dans le domaine du numérique. C’est une économie en pleine expansion, qui correspond davantage aux modes de consommation de la nouvelle génération. Ses perspectives d’évolutions sont encourageantes et elle permet également à chaque individu de contribuer aux enjeux du développement durable. En se focalisant sur le modèle de l’économie collaborative, les marketplace du secteur C2C et B2B ont tout pour séduire plusieurs profils d’utilisateurs et atteindre facilement leurs objectifs financiers.

Plus d'articles
Solution Oppido : pourquoi faut-il l’adopter dans la gestion d’un EHPAD ? 18
Solution Oppido : pourquoi faut-il l’adopter dans la gestion d’un EHPAD ?