Risques et dispositifs de protection des travailleurs isolés

Travailleur isolé : Les risques et les dispositifs de protection des travailleurs isolés

Les professionnels d’une grande variété de domaines se retrouvent souvent seuls dans des conditions de travail dangereuses. Faites-vous tout ce que vous pouvez pour assurer la sécurité de vos travailleurs isolés ?

Quels sont les dangers du travail isolé ?

Les travailleurs isolés sont confrontés aux mêmes dangers que les autres employés, mais le risque est encore plus grand, car tout danger auquel ils sont confrontés est affronté seul.

Quels sont les principaux types de risques ?

1- Risque interpersonnel

Les travailleurs isolés sont plus exposés à la violence, aux vols et aux agressions car ils sont souvent considérés par les agresseurs comme des cibles plus faciles. Un travailleur isolé assommé au cours d’une agression, ne peut demander de l’aide ou une assistance d’urgence.

2- Risque environnemental

Tous les employés sont susceptibles de rencontrer des risques environnementaux tels que des risques de glissade, de déplacement de véhicules et d’électrocution, pour n’en citer que quelques-uns. Toutefois, ce risque est accru lorsque l’on travaille seul, car il peut être impossible de recevoir une assistance immédiate et une aide médicale.

3- Maladie

Si un travailleur isolé subit une urgence médicale telle qu’un accident vasculaire cérébral ou une perte de conscience, il peut s’avérer difficile de recevoir une aide immédiate et d’alerter les services d’urgence, surtout s’il travaille hors de vue d’autres personnes.

Quels dispositifs permettent de protéger les travailleurs isolés ?

Il existent différents types de DATI (dispositifs d’alarme pour travailleur isolé) permettant de déclencher une alarme en cas de danger.

Alarme de type “homme mort”

Les dispositifs “homme mort” détectent le non-mouvement et la perte de verticalité.

Ils utilisent généralement des accéléromètres pour détecter les périodes de non-mouvement. Si l’appareil ne bouge pas pendant un temps déterminé, une alerte de non-mouvement est envoyée au moniteur, ce qui lui permet de vérifier la sécurité de la personne et d’envoyer de l’aide si nécessaire.

Alarmes de panique personnelles

En plus d’avoir une alarme « homme mort », il est important que les employés à risque, y compris les travailleurs isolés, soient équipés d’alarmes de panique personnelles. Les alarmes de panique personnelles permettent aux employés de déclencher une alarme chaque fois qu’ils se sentent en danger ou qu’ils ont besoin d’aide. On parle aussi parfois de “bouton SOS” pour ce type d’alarme. Certains dispositifs comme le Dati Plus combine à la fois la fonction “homme mort” et un bouton SOS.

Alarmes de sécurité mobiles

L’avantage des alarmes de sécurité mobiles telles que les applications pour travailleurs isolés est qu’elles offrent bien plus qu’une simple alerte de non-mouvement. Ces applications fonctionnent également comme une solution de suivi GPS avec des options d’alerte de panique et des alertes d’enregistrement manqué. Cela signifie qu’une personne sera alertée même en cas d’urgence non liée à une chute.

Dans les zones de faible signal

Les systèmes homme mort ont besoin d’un signal mobile pour envoyer une alerte. Si vos employés opèrent dans des zones de points noirs mobiles, le mode de signal faible de certains dispositifs permet d’envoyer des alertes de non-mouvement par le biais d’un signal SMS.

Plus d'articles
Le cabinet RH : une aide précieuse pour toute entreprise dans le besoin 15
Le cabinet RH : une aide précieuse pour toute entreprise dans le besoin